menu

Grand Chapitre International et AG

Paris, du 9 au 11 juin 2022

Accueil chaleureux à Paris
« Le programme varié d’événements a suscité un tel intérêt qu'ils ont tous affiché complet »

C’est avec grand plaisir, et tout autant d’impatience, que nous avons accueilli nos confrères à Paris à l’occasion du Grand Chapitre International et de l’Assemblée générale annuelle 2022 de la Chaîne. Le programme varié d’événements a suscité un tel intérêt qu’ils ont tous affiché complet.

L’hôtel d’accueil était le Shangri-la, magnifique établissement de l’emblématique « Ville lumière ». Sa façade élégante évoque son héritage historique en tant qu’ancienne résidence du petit-neveu de Napoléon Bonaparte.

Jeudi 9 juin
Le premier événement du programme s’est déroulé dans le cadre illustre du Moulin-Rouge. Depuis son ouverture en 1889, le Moulin-Rouge est un haut-lieu de la vie nocturne parisienne, avec son célèbre French-Cancan ! Les membres et leurs invités ont assisté à un spectacle haut en couleurs, où les performances acrobatiques s’alliaient à la grâce légendaire des danseurs. Surprises et éblouissement ont été au rendez-vous !

Vendredi 10 juin
Dans la matinée, la réunion annuelle du Conseil Magistral de la Chaîne s’est tenue dans le Salon Bonaparte du Shangri-La. Les membres du Conseil (actifs ou Honoraires) se sont réunis pour débattre d’un éventail de sujets. Plusieurs Baillis Délégués avaient été invités en tant qu’observateurs. Les Baillis Délégués et les Échansons ont ensuite pu assister à une réunion de l’Ordre Mondial des Gourmets Dégustateurs (OMGD).

Des « visites + déjeuner » avaient été organisés pour les personnes qui ne participaient pas aux réunions. Deux options étaient proposées dans deux institutions parisiennes :

Option 1
Visite du musée Nissim de Camondo pour découvrir l’art de vivre français du XIXe siècle et l’histoire d’une famille emblématique qui a légué à l’État un joyau en plein cœur du 8e arrondissement de Paris, près de l’élégant Parc Monceau. Le musée abrite une remarquable collection d’arts décoratifs du XVIIIe siècle, à l’intérieur d’un hôtel particulier préservé dans l’état où il était habité.

Pour le déjeuner, le restaurant Le Camondo, au sein du musée du même nom, a proposé une cuisine généreuse et raffinée.

Option 2
L’Hôtel de la Marine, où de grandes décisions de la Marine française ont été prises, a été superbement rénové en 2021. Accessible par une entrée discrète sur la place de la Concorde, à quelques pas de l’hôtel de Crillon, l’Hôtel de la Marine est un joyau du patrimoine français. Mais d’où tient-il son nom et quelle est son histoire ? Il a été construit au XVIIIe siècle pour abriter le Garde-Meuble royal, ancêtre du Mobilier national. Pendant la Révolution, sa fonction a changé lorsque Louis XVI a quitté Versailles pour regagner les Tuileries avec son gouvernement. Le ministère de la Marine s’est ensuite installé dans le palais abritant le Garde-Meuble, qui porte depuis lors le nom d’Hôtel de la Marine.

Le déjeuner a eu lieu aux Résidents, un restaurant qui ouvre ses cuisines à de jeunes chefs talentueux dans le dynamique 17e arrondissement de Paris.

Dans la soirée, nous avons participé à une croisière sur la Seine organisée par « Ducasse sur Seine », pour faire découvrir le Paris que j’aime tant, à la fois moderne et riche en histoire, aux cent convives privilégiés qui avaient pu réserver. Une croisière exceptionnelle d’un peu plus de deux heures, lors de laquelle nous avons pu admirer la tour Eiffel, la place de la Concorde, le Louvre, le Jardin des Plantes, l’Hôtel de Ville, Notre-Dame et le musée d'Orsay.

Avec ces sites en toile de fond, nous avons participé à un voyage unique à travers la cuisine française contemporaine, une cuisine qui exalte l’authenticité de ses produits et célèbre la source d’inspiration insatiable et exigeante des chefs : Mère Nature.

Samedi 11 juin
Le Salon Bonaparte était à nouveau le cadre d’une réunion importante : l’Assemblée générale annuelle internationale.

Après la réunion, plusieurs personnes ont pris la direction du quai Branly pour participer à un « déjeuner panoramique ». Le restaurant Les Ombres, perché sur un toit-terrasse à proximité de la tour Eiffel, a proposé une cuisine contemporaine avec une interprétation moderne des grands classiques français, pendant que les convives profitaient de l’une des plus belles vues de Paris.

Dans la soirée, nous avons rejoint l’hôtel Potocki pour la Cérémonie des Intronisations et le Dîner de Gala. Située à quelques encablures de l’Arc de Triomphe, cette demeure rarement accessible du XIXe siècle a ouvert ses impressionnantes portes à l’occasion d’une soirée de gala mémorable.

Le Président Yam Atallah a présidé la Cérémonie des Intronisations, notamment la remise de plusieurs rubans rouges aux nouveaux membres des Conseils. [Ndlr : voir l’article séparé pour en savoir plus.] Le Président était secondé par la Vice-Présidente Internationale Marie Jones et le Grand Argentier Benoît Fragnière.

Le Chef Thomas Graham était à la tête de la brigade de cuisine pour le Dîner de Gala. Anglais élevé en Californie, il a rejoint Paris à l’âge de 17 ans pour suivre un cursus à l’école Le Cordon Bleu. Aujourd’hui tout juste âgé de 30 ans, considéré comme l’un des espoirs de la cuisine française, Thomas est le Chef du restaurant Le Mermoz depuis deux ans.

Le programme de cette édition du Grand Chapitre International et de l’Assemblée générale annuelle a été riche en temps forts. Les membres et les invités étaient manifestement heureux de pouvoir participer à cet événement annuel en toute liberté, sans les restrictions passées.

Sabine Tachot
Secrétaire Générale

Nice (France) du 8 au 10 juin 2023

Trois jours exceptionnels

Nice (France), du 8 au 10 juin 2023

Le Chargé de Presse des Émirats arabes unis partage son enthousiasme

Rechercher