menu

Canada - Cameron Huley

Bailliage du Canada
Winnipeg (Manitoba), 18 décembre 2022

Profil du Conseiller Culinaire
« Les passions personnelles de Cameron sont aussi variées que ses passions culinaires »

En mai 2021, le Bailliage du Canada a eu le plaisir d’accueillir son nouveau Conseiller Culinaire, Cameron Huley. Cameron œuvre au sein de la Chaîne depuis 2006 et a accumulé une formidable expérience dans les concours régionaux, nationaux et internationaux.

Dès l’âge de cinq ans, pendant son enfance dans la petite ville d’Anola (Manitoba), Cameron aspirait déjà à devenir un grand chef. À l’inverse de la plupart de ses amis d’école, il préférait regarder les émissions culinaires à la télévision en cuisinant simultanément, perfectionnant son art dès son plus jeune âge. À 15 ans, il rejoignait sa première cuisine professionnelle, au Elmhurst Golf & Country Club de Winnipeg, en tant que plongeur. Cherchant toujours à développer son talent, sa volonté de cuisiner était évidente.

Cette fascination l’a poussé à étudier les arts culinaires au Red River College de Winnipeg. À 23 ans, il obtenait le Sceau rouge de l’école hôtelière Maid of the Mist, à Niagara Falls dans l’Ontario. De retour chez lui, il a accepté un poste au St. Charles Golf & Country Club, passant les neuf années suivantes sous la direction de l’illustre Chef de cuisine Takashi Murakami, Conseiller Culinaire Honoraire.

En 2009, Cameron a pris les fonctions de Chef de cuisine du Four Points by Sheraton à Winnipeg, où il a contribué à l’ouverture des cuisines du nouvel hôtel. Pendant cette période, il a séjourné au Japon plusieurs semaines pour se former auprès du Chef Kiba, ami du Chef de cuisine Murakami. Formé à l’école française classique, le Chef Kiba a accepté de l’encadrer.

Cameron a concrétisé un rêve de longue date en 2012 lorsqu’il a accepté un contrat de quatre mois autour du monde en tant que Chef de cuisine d’un paquebot de la compagnie Celebrity Cruise Lines. Dans la Méditerranée et jusqu’aux Caraïbes, il a étudié les saveurs et les épices de tous les ports d’escale. Aujourd’hui, Cameron vit à Winnipeg et occupe le poste de Chef de cuisine du Delta Hotel Winnipeg.

Sa philosophie culinaire a beaucoup évolué au fil des ans. Comme il l’explique lui-même : « Tout au long de ma carrière, j’ai eu la chance de pouvoir apprendre et de perfectionner mon art auprès des meilleurs chefs, en commençant par ma formation sous l’œil avisé de mon mentor, Takashi Murakami ». Il pratique une cuisine saine d’inspiration française et japonaise. L’autosuffisance lui tient également à cœur et il chasse le sanglier, le chevreuil, l’ours et le canard. Il fait aussi la cueillette d’oignons sauvages, de têtes de violon [Ndlr : jeunes pousses de fougère pouvant être utilisées comme légume] et de champignons. « L’an passé, j’en ai récolté 60 kg », confie-t-il avec enthousiasme.

Cameron n’est pas étranger aux concours internationaux. Il a participé à de nombreuses épreuves autour du monde au sein de l’Équipe culinaire nationale du Canada. Aujourd’hui, il applique cette expérience inestimable en tant que coach de l’Équipe culinaire nationale junior du Canada et de l’Équipe culinaire de Colombie-Britannique.

Les passions personnelles de Cameron sont aussi variées que ses passions culinaires. Lorsqu’il n’est pas en cuisine, il s’adonne à la sculpture sur glace. Il est également devenu pompier volontaire certifié, y consacrant près de 50 heures par mois, et il est de service chaque jour dans son district. Cameron agit également en tant que gendarme auxiliaire dans sa ville. Il aime le plein air, pour la cueillette ou la chasse. Il possède une petite ferme de plaisance où il élève des poules, pour leurs œufs frais qu’il aime aller chercher le matin avec son fils pour le petit-déjeuner, ainsi que pour leur viande.

Plus récemment, Cameron s’est mis au vélo. Il a commencé cette nouvelle activité au début de l’année 2020 lorsque des amis chefs l’ont encouragé à participer au Chefs Cycle, course cycliste caritative.

Enfin, lorsqu’on lui demande ce que les chefs d’aujourd’hui devraient faire pour contribuer à l’évolution de la gastronomie, il répond : « Je crois que nous devons juste continuer à nous surpasser. Les possibilités sont illimitées. Il ne tient qu’à nous de poursuivre nos efforts ». Son conseil pour les jeunes chefs en herbe : « Ne cessez jamais d’apprendre, poursuivez votre apprentissage tout au long de votre vie, n’abandonnez jamais vos rêves ».

Lisbonne, 18 avril 2024

Nouvellement étoilé au Michelin

Asperg, 17 avril 2024

L'hôtel Adler Asperg : 127 ans dans la même famille

Burgsvik, 2 avril 2024

Exigence culinaire

Rechercher