menu

Malaisie Dîner de fête

Bailliage Penang, Malaisie
George Town (Penang), 2 décembre 2022

Dans l'ambiance de la saison des fêtes
« La portion très généreuse de foie gras a été associée à une purée de cèpes, tandis que la douceur d'un Sauternes a agréablement équilibré les saveurs »

Les clochettes d’un traineau tintinnabulent. Noël approche à grands pas. Et même s’il ne neige jamais dans nos contrées, nous sommes tous d’humeur festive. La plupart d’entre nous aimant les voyages, l’occasion de nous retrouver pour ce repas, certes décontracté et en petit comité, a été très joyeuse.

Lors de cette soirée à Beso Rosado, sous la direction du Chef Jack Yeap et de sa brigade attentionnée, nos verres n’ont jamais été vides et nos papilles ont été régalées.

La soirée a commencé par le service d’un pain au levain au parmesan, avant la dégustation d’une huître premium irlandaise rehaussée de caviar : une superbe explosion de saveurs iodées. Ensuite, une combinaison de sashimi de thon rouge agrémenté d’oursin sur une salade de pamplemousse. Un plat d’une fraîcheur exceptionnelle et une parfaite mise en bouche pour le foie gras qui allait suivre.

La portion très généreuse de foie gras a été associée à une purée de cèpes, tandis que la douceur d’un Sauternes a agréablement équilibré les saveurs.

À ce moment du repas, la soirée battait son plein, au milieu des rires et des conversations enjouées. Les retrouvailles de membres de longue date nous mettent toujours du baume au cœur, d’autant plus que certains parmi eux venaient de recevoir leur insigne de Commandeur, aux côtés de membres plus récents et d’invités partageant la même passion pour la gastronomie.

En prélude au plat principal, le Chef Jack a sublimé un classique cabillaud de l’Atlantique saisi en le surmontant d’un cartilage de requin mariné. Inutile de préciser qu’il s’agissait d’une première pour la majorité d’entre nous. Cette touche a ajouté un délicieux croquant au plat.

En plat principal, nous avons eu le choix entre du Wagyu australien MB7, un carré d’agneau Pure South de Nouvelle-Zélande et, pour les personnes qui ne mangeaient pas de viande, du vivaneau sauvage. Des propositions peut-être classiques, mais leur exécution était parfaite et équilibrée.

Le dessert a réservé une délicieuse surprise, en particulier pour les amateurs de whisky parmi nous. Un single malt Ardberg 10 Islay s’est avéré un parfait compagnon de la glace à la vanille, rehaussée de sel de mer et de vinaigre balsamique. Une fin de bouche originale et veloutée pour nos papilles.

De bout en bout, ce dîner a lancé en beauté les célébrations de fin d’année. Une fois encore, le Chef Jack, qui n’est pas étranger à la Chaîne, a mis les bouchées doubles et a démontré son savoir-faire. Sa jeune brigade dévouée mérite également toute notre reconnaissance.

Vive la Chaîne !

Isabel Lim
Vice-Chargée de Presse

Rechercher