menu

Bermudes Chapitre

Bailliage Bermuda
Hamilton, 3 décembre 2022

Soirée de gala festive
« Les membres et invités de la Chaîne allaient se régaler ! »

Cette Cérémonie des Intronisations s’était longuement fait attendre pour le Bailliage !

En ouverture de la première Cérémonie des Intronisations en trois ans, le joueur de cornemuse David Frith a précédé un cortège de 21 intronisés et de 10 membres devant être promus au Bermuda Underwater Exploration Institute Theatre. Deux membres sont devenus Officiers Nationaux (un Conseiller Gastronomique et un Échanson) et un Bailli régional a été nommé.

Les formalités d’usage ont été suivies par un dîner de fête au restaurant Harbourfront. Son directeur et conseiller culinaire Pierangelo Lanfranchi et le Maître d’hôtel Florian Neururer ont accueilli les 70 invités, qui ont dégusté canapés de nigiri et tartare accompagnés d’une coupe festive d’un La Roche Brut. Pierangelo avait été mis au défi de créer un menu représentant le meilleur d’Harbourfront, avec des plats jamais servis dans le restaurant.

Les membres et invités de la Chaîne allaient se régaler !

Premier plat : crudo d’hamachi à la stracciatella, avec mayonnaise au wasabi et citron. Du gros sel de mer a ajouté un parfait croquant à chaque bouchée. Ce plat était associé à un élégant Rosé Riserva Ferrari Perle 2015.

Deuxième plat : galette au crabe du Maryland sur bisque de homard, rehaussée de noix de St-Jacques préparées à la perfection. Le Chardonnay Paul Hobbs Crossbarn 2020 s’est accordé à merveille avec les délicates saveurs iodées des fruits de mer et la richesse intense de la bisque crémeuse.

Troisième plat : risotto avec pesto maison et fromage pecorino. Cette description d’apparence simple masquait un chef-d’œuvre de complexité. Dès les premières bouchées du riz carnaroli parfaitement al dente, les convives sont restés béats d’admiration. Un Ottella Lugana 2020, vin blanc italien à base de cépage Turbiana, a révélé un nez puissant de pamplemousse et de fruits exotiques, combiné à une acidité fraîche et à une minéralité subtile : un complément judicieux au plat.

Pause-fraîcheur : un sorbet au Negroni qui a remporté les suffrages.

L’emplacement isolé des Bermudes et les pénuries dans la chaîne d’approvisionnement consécutives au COVID ont représenté un défi non négligeable pour Pierangelo. Il s’était rendu à New York pour se procurer du chevreuil et du sanglier de Nouvelle-Zélande. Le chevreuil s’est pleinement exprimé dans une préparation poêlée classique. Le sanglier a été servi en escalope, roulée, panée et frite dans un style milanais inédit. Des cèpes et une sauce au porto et aux myrtilles ont composé la garniture. Ces saveurs audacieuses se sont bien mariées avec un Cabernet Sauvignon Ridge Estate 2019 corsé, de la région des Santa Cruz Mountains en Californie.

Cinquième plat : un trio de fromages comprenant Sotto Nere Tartufo, Manchego et Parmigiano Reggiano affiné. Ils étaient associés aux saveurs concentrées d’un classique Château Léoville Barton 2000, un Saint-Julien qui fait partie des quinze deuxièmes crus classés de Bordeaux ; un vin remarquable d’une robe pourpre foncé, agréable à boire aujourd’hui mais qui a de longues années devant lui.

Ce repas de fête s’est terminé sur une note sucrée, avec un cheesecake au citron crémeux et une poire pochée au vin. Un dessert léger et acidulé, avec l’association classique d’un Sauternes Carmes de Rieussec 2017.

Un parfait couronnement du repas et un lancement en beauté des célébrations traditionnelles de fin d’année !

Sylvia Oliveira
Bailli

Helsinki, 21 janvier 2023

Joie et lumière en plein hiver

Lisbonne, du 17 au 19 février 2023

Célébration en beauté de nos 50 ans

Varsovie, 8 février 2023

À la résidence de l'Ambassadeur de France

Rechercher