menu

Hong Kong RAS Chine Dégustation

Bailliage Hong Kong Chine
7 décembre 2021

Champagne, whisky et cigares à foison
« Une expérience à la fois divertissante et enrichissante, avec une bonne dose de camaraderie ! »

« Trop de tout est mauvais, mais trop de bon whisky est à peine suffisant. » Mark Twain

Nous avons lancé la saison des fêtes avec le deuxième événement de l’Ordre Mondial des Gourmets Dégustateurs (OMGD) : une soirée riche en effervescence, avec du champagne Billecart-Salmon, du whisky Michel Couvreur et des cigares de Cuba et du Nouveau-Monde.

Munis de cigares honduriens Flor de Selva Robusto, nous avons pris place dans les confortables fauteuils en cuir du Bertie’s Cigar Lounge (qui a figuré en 2021 dans le Top 5 des « Meilleures caves à cigares du monde » du Cigar Journal). Notre Confrère Eric Piras, expert du cigare, a expliqué que la marque Flor de Selva avait été créée en 1995 par Maya Selva.

Avec brio, le Bailli Délégué Steven Kahn a sabré la première bouteille de champagne, un Billecart-Salmon Brut Réserve NV. Le Sommelier Florian Beaubouchez, de Liver Wines, Ambassadeur du whisky certifié, a procédé au sabrage de la deuxième bouteille.

Florian a commenté nos dégustations de champagne. Le Billecart-Salmon Brut Réserve NV, malgré cette mention « NV », est vieilli en cave pendant 36 mois avant d’être commercialisé. Le Billecart-Salmon Cuvée Brut Sous Bois est entièrement vinifié en fût de chêne, avant une maturation sur lies pendant six ou sept ans. Il a renouvelé l’esprit ancestral et le savoir-faire des premiers champagnes, avec une alliance de fraîcheur, richesse et complexité.

Interlude : une délicieuse sélection de charcuterie du restaurant Nuva, organisée par notre Échanson Kenneth Chui.

Florian nous a ensuite présenté les whiskies Michel Couvreur, décrits comme des whiskies français destinés aux buveurs de vin. Le distillat vient d’Écosse avant d’être élevé en Bourgogne dans des fûts de xérès, qui lui confèrent une intensité caractéristique et des notes boisées. Chaque bouteille est bouchée à la main, avec un bouchon recouvert de cire, et l’étiquette est manuscrite.

Nous sommes entrés dans l’univers magique des whiskies Couvreur avec le « Clearach », qui affiche de riches parfums d’amandes caractéristiques de l’orge. Nous avons poursuivi avec le single malt Overaged, assemblage de non moins de 54 single malts d’âge différents allant de 12 à 27 ans.

Le temps fort a été le whisky Michel Couvreur « Candid Malt », qui comprend un distillat de whisky tourbé élevé en fûts de Pedro Ximenez pendant neuf ans. Au nez, des parfums frais et floraux. Un palais rond et frais, avec une alternance directe d’abricots secs, de raisins secs dorés et de réglisse tourbée. La finale exprime une douce fraîcheur d’amande, des notes poivrées et épicées de gingembre, cardamome et girofle, et une structure toastée légèrement boisée.

L’exclusif Vitolas Quai d’Orsay No 50 Robusto s’est merveilleusement associé à ces whiskies français. Eric Piras a expliqué que le Quai d’Orsay avait été créé au début des années 1970 en tant que cigare cubain spécialement destiné au marché français pour incarner le luxe à la française.

Des certificats de reconnaissance ont été remis à Eric Piras et à Florian Beaubouchez pour leur soutien et leur parrainage, qui ont contribué au succès de l’événement.

Une expérience à la fois divertissante et enrichissante, avec une bonne dose de camaraderie !

Vive la Chaîne !

Leta Ng
Chargée de Presse

Rechercher